Odeur Corporelle

Problèmes d'odeurs corporelles
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Profitez du beau temps pour réduire votre problème!

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vanille



Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Profitez du beau temps pour réduire votre problème!   Dim 5 Mai - 21:03

Bonjour à tous (anciens et nouveaux du forum)! Very Happy

J'espère que vous allez bien.

Je souhaitais vous redire que vous pouvez agir sur votre problème et le réduire considérablement (voire le résoudre). Plusieurs personnes sur le forum y sont parvenues, et ne vous dites pas que vous êtes un cas à part!

C'est simple et gratuit, et très facile en ce moment: profitez du beau temps pour sortir, soit en allant dans un parc, soit en buvant un verre en terrasse (idéalement avec des amis, des collègues ou de la famille), soit tout simplement en vous baladant!

Plusieurs bénéfices: meilleure oxygénation, environnement sain (on sait que l'air intérieur est plus pollué que l'air extérieur, surtout si vous vivez ou travaillez dans un lieu mal ventilé, trop humide ou trop sec, avec de la poussière...), vitamine D grâce au soleil, détente physique et psychologique... Si vous êtes sensible à l'humidité ou allergique au pollen, choisissez plutôt un lieu sec et évitez la proximité d'arbres ou de plantes. Dans tous les cas, pensez à bien respirer (respiration abdominale), à vous détendre et à passer un bon moment.

Faites l'expérience! En combinant cela avec les conseils précédemment donnés, surtout concernant l'équilibre alimentaire, vous pourrez contrôler votre problème!

Privilégiez donc une alimentation équilibrée et digeste, par exemple en suivant les conseils donnés en cas de colopathie fonctionnelle ou d'inflammation: limitez les aliments et boissons acides, trop froids ou trop chauds ainsi que le café (surtout à jeun pour tous ces produits), de même que les excès de crudités, de laitages et de viande rouge, de sel, de sucre et de mauvaises graisses. Certains peuvent aussi se rendre compte qu'ils sont intolérants au gluten (ce qui crée une inflammation et donc une perméabilité intestinale) ou à d'autres substances (voir un allergologue).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille



Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Profitez du beau temps pour réduire votre problème!   Dim 5 Mai - 21:05

Le matin, mangez des aliments solides (idéalement protéines+sucres lents, par exemple pain au levain+volaille ou un peu de fromage, et éventuellement un fruit bien qu'il soit préférable de les consommer à distance des repas (fermentations)) puis une boisson chaude. Mais faites vous plaisir quand même, pensez simplement à équilibrer.

Encore une fois, je vous propose ces conseils parce que, par expérience, ils se sont avérés utiles, et il n'est pas normal que vous restiez dans un tel état de désespoir et de solitude alors que vous pouvez agir efficacement! Ne gâchez pas votre temps (et votre vie) à rester chez vous, à fuir les autres, à renoncer à tout projet... Et surtout ne vous isolez pas. Comprenez les mécanismes pour pouvoir agir dessus.

Maintenant, un peu d'analyse et les conclusions auxquelles je suis parvenue:

- des personnes ayant ou n'ayant pas la trimé présentent ces mêmes problèmes, donc on ne peut pas considérer que c'est 100% "génétique" et qu'on ne peut rien faire. Il y a sans doute une prédisposition, mais elle ne fait pas tout: on doit donc trouver les autres facteurs, sur lesquels agir. C'est un peu comme dans les maladies auto-immunes: il y a une prédisposition mais aussi des facteurs alimentaires, environnementaux (exposition aux toxiques...) et psychologiques. Ce n'est pas moi qui le dis mais les spécialistes de ces maladies encore mal connues.

- ce problème n'est pas présent en permanence (par exemple il se réduit ou disparaît avec des proches ou chez le médecin, ou quand on est seul ), donc il y a des facteurs qui le font fluctuer, au premier rang desquelles je placerais le stress car ce trouble est plus prononcé en présence d'autres personnes et augmente en cas de sentiments de honte, de rejet, d'humiliation... justement provoqués par cette odeur. C'est un cercle vicieux qui explique que ce trouble peut persister voire augmenter chez certaines personnes, ou au contraire s'atténuer voire disparaître. L'état d'esprit joue (pas évident, je le sais, de prendre de la distance) mais aussi le contexte relationnel: entourez-vous de personnes sympathiques et empathiques, compréhensives, qui vous apprécient et votre trouble diminuera.

- à retenir: si ce pb était 100% physique, il serait perçu par tout le monde (y compris médecin et famille) et serait présent en permanence.

- on peut agir efficacement sur les facteurs, puisque plusieurs personnes arrivent à le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille



Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Profitez du beau temps pour réduire votre problème!   Dim 5 Mai - 21:09

Voilà, encore une fois ce sont des conseils basés sur l'expérience et non sur des élucubrations ( lol! ), et avec au départ un problème identique à celui que chacun de vous ici a pu connaître: remarques répétées, moqueries, rejet et ce sur plusieurs années (collège) et dans plusieurs endroits différents, avec indifférence et banalisation de la part de l'entourage et des médecins, désespoir... Mais des lectures, recherches et recoupements ont permis d'aboutir progressivement à ces constats et de comprendre les causes et moyens d'action. Je précise que ce problème a alors disparu pendant plusieurs années (moins de stress, alimentation relativement équilibrée et habitat sain), avant de revenir en raison d'une accumulation stress prolongé, malbouffe, pollution... Ce qui a été l'occasion, d'abord de déprimer de nouveau (lol), puis de compléter les connaissances précédemment accumulées en comprenant et intégrant le rôle primordial mais sous-estimé de l'environnement et de la qualité de l'air (humidité, clim, acariens, allergènes, produits chimiques, moquettes, COV... sont très néfastes et jouent un rôle discret mais réel sur de nombreux problèmes quand on y est sensible). La solution: limiter ces facteurs chez soi et sortir au maximum, en privilégiant les lieux secs, sains et bien ventilés.

Aujourd'hui, ce problème est de nouveau inexistant, et ne réapparaît (rarement et brièvement) qu'à l'occasion d'épisodes avec excès de stress + déséquilibres alimentaires répétés (trop de laitages, de crudités ou de produits froids ou acides) et presque toujours dans un lieu pollué (bureau sec avec moquettes, pleins d'ordis et d'imprimantes...). Et il disparaît totalement en respectant (sans rigidité) les conseils alimentaires, et en prenant le temps de décompresser et de passer du temps en plein air, au soleil quand il y en a. Bref, ce problème n'en est plus un désormais, il permet juste de se souvenir de l'importance de veiller à l'hygiène de vie: alimentation, détente, lutte contre le stress et limitation de l'exposition aux allergènes, produits chimiques et humidité.

Bonne chance à tous, chacun peut aussi s'en débarrasser!

NB: merci de vos remarques et retours, voire de vos autres conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
etudiant galère



Nombre de messages : 60
Date d'inscription : 23/09/2010

MessageSujet: Re: Profitez du beau temps pour réduire votre problème!   Mar 14 Mai - 0:39

Top tes conseils Vanille. Ils sont pour la plupart des choses que j'applique depuis 1 an et ça va beaucoup mieux pour moi.
Certes je suis loin d'être guéri mais je revis Wink
Bon courage à tous.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yasrebeuse



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Re: Profitez du beau temps pour réduire votre problème!   Mer 15 Mai - 19:54

Coucou!

Merci Vanille pour tes conseils, ton temps et ta motivation à nous aider. Il faut dire tu es la seule active dans ce forum, il meurt......

Je suis certaine que les gens continuent à lire mais pkoi ils ne participent plus parce que leur problème est réglé ou le contraire.

Quoi qu'il en soit j'aurais aimé si tu es dak Vanille avoir quelques petits détails de ton combat contre les odeurs corporelles du genre comment ça a commencé as tu été diagnostiqué trimé ou autre comment ds ta tête tu as pu ten sortir disons tes sentiments les plus profonds si bien sur c pas trop indiscret et comment tu les résolues.

Je suis toujours tes posts mais malheureusement je prends pas tjrs le tps de répondre dsl.


Pour ma part mes problèmes gastriques sont presque résolues disons avec les medocs donc c tt le temps médoc ça va un petit mieux niveau odeurs enfin cela dépend? Quand je mange du poisson c clair je sens mauvais. J'ai commencé le sport (dont sauna) et cela me fait bcp de bien.


ATTENTION, je conseille quand même d'éviter les compléments du genre artichaut radis et les probiotiques, car cela a augmenté les porblèmes d'odeurs, ct horrible.

Dans les transports, sans introduction une odeur de chou prenait la place j'avais honte heureusement ils savaient pas d'ou sa venait pourtant je n'avais pas manger de choux mais ma mère en avait fait et donc il y avait l'odeur de chou.


Je ne sais pas si je reglerais mn problème mais c vraiment soulant, humiliant, abaissant... ts les adjectifs que l'on peut trouvé je le souhaite vraiment à personne.

Quand je vois des handicapés jme dis que moi au moins je peux marcher, crier, sauter... Et oui le monde est injuste.

Continues à participer Vanille on te lit mais mets juste des paragraphes lol parce que les blocs c dure à lire

Bisous bisous bon courage à tous et REAGISSEZ Vanille prends la peine de le faire on est pas à cinq min prets

Yas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille



Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Profitez du beau temps pour réduire votre problème!   Sam 18 Mai - 21:13

Bonjour Etudiant galère et Yasrebeuse (et bonjour à tous) Very Happy

Merci beaucoup de vos messages, ça me fait vraiment plaisir que vous alliez mieux!
Peut-être avez-vous fini vos études maintenant, en tout cas bonne chance pour votre vie personnelle et professionnelle!

D'autre part, c'est très sympa de votre part d'encourager ceux qui "débutent" avec ce problème, et qui doutent peut-être que l'on puisse agir dessus. Et pourtant, c'est le cas, d'ailleurs il y a plusieurs témoignages en ce sens sur le forum mais ils datent un peu donc on ne les trouve pas d'emblée, à moins d'aller "farfouiller" dans le forum et de lire plein de pages.

Une fois qu'on comprend que c'est un problème comme un autre, que beaucoup de gens l'ont, qu'il y a des facteurs bien identifiés et des solutions, ça va déjà mieux! Moi, maintenant, je le considère un peu comme une allergie: manifestation désagréable donc recherche de l'élément déclencheur (alimentation, stress, pollution...) et limitation de l'exposition à cet élément, par le biais d'un mode de vie aussi équilibré que possible (il faut se faire plaisir mais veiller à ne pas cumuler les "facteurs de risque" sur la durée).

La règle est de ne pas multiplier les excès, surtout à jeun. Il faut considérer que l'on est un peu plus sensible que la plupart des gens (notamment au niveau des systèmes digestif et nerveux) et en tenir compte.
Donc: pas de cumul environnement pollué (bureau, logement humide…) + vêtements en synthétique + stress personnel et/ou professionnel prolongé + excès d’aliments froids, sucrés, épicés, acides, crus, peu digestes (et pas de repas froids à répétition). Il faut prendre l'habitude d'équilibrer : sorties régulières en plein air, aliments « basiques » compensant les aliments acides, détente ….
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille



Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Profitez du beau temps pour réduire votre problème!   Sam 18 Mai - 21:19

Pour répondre à ta question Yasrebeuse, la prise de conscience s'est faite en 4ème même si en réalité le problème était là depuis l'enfance, mais sans poser de problème. Donc, en 4e, les remarques et moqueries ont commencé dès les premiers jours et ce du matin au soir, c'était vraiment très difficile Sad

Rejet de la part des autres élèves, indifférence de la part des profs et de l'entourage, essai de dizaines de déos, savons et gels souches, multiplication des douches et des bains, consultation chez plusieurs médecins, test de la trimé... et tout cela sans aucun résultat ni aucune amélioration! Cela a duré deux ans, puis moins de remarques mais le problème était toujours bien présent.

L'élément déclencheur dans la recherche d'une solution a été cette question: comment se fait-il que ce problème soit présent à l’école mais disparaisse ou soit très réduit dans un contexte familial, chez le médecin ou dans des groupes plus sympas? Petit à petit le rôle du stress s'est imposé et confirmé, mais il est difficile d'agir volontairement sur le stress, même en se détendant. En revanche, quand on est dans un contexte sympathique, avec des gens qui vous apprécient et vous respectent, le stress diminue automatiquement. Donc peu à peu le fait d'observer que ce problème était parfois absent (ou presque) a permis de réaliser qu'il n'était pas "constitutionnel".

Parallèlement, des lectures mais surtout Internet (enfin pour ça il a fallu attendre la fin des années 90!) ont permis de mettre en évidence d'autres facteurs, dont l'alimentation et l’élimination. Et enfin, des observations et recoupements ont permis de comprendre le rôle de l'environnement: pollution, humidité, clim...

Voilà, donc progressivement le problème a diminué et quasiment disparu (petites « rechutes » brèves en cas d’excès accumulés, aucun problème sinon au point de l’oublier totalement !).

Ce qui vous aidera vraiment, c’est de multiplier les bons moments avec des gens sympas ; sachez que ce trouble peut-être très présent dans la journée à l’école ou à la fac (ou dans le métro) mais pas le soir, quand vous êtes avec des proches. Essayez de ne pas vous isoler, même si vous avez honte et êtes déprimé (ce qui est compréhensible). Vous n’y êtes pour rien, c’est un problème comme un autre et vous êtes comme les autres ! Ne croyez pas qu’on ne peut pas vous aimer, essayez d’être aussi sympa que possible mais n’hésitez pas non plus à vous faire respecter.

Si vous n’avez pas d’amis, essayez de faire des sorties avec un frère, une sœur, ou un cousin, ou rencontrez des gens via une activité… Ca semble difficile avec ce problème mais c’est possible et souhaitable, et progressivement vous commencerez à avoir des amis. Ne soyez pas focalisés sur ce problème, ne croyez pas que les gens le remarqueront forcément (ils sont d’ailleurs souvent focalisés sur leurs propres complexes et problèmes).

Dans un contexte amical (ce qui n’est pas le cas à l’école ou parfois en fac), les gens ne recherchent pas à repérer les défauts ou imperfections des autres pour s’en moquer ou les rejeter, mais seront plutôt sensibles à vos bons côtés. Le mieux : un verre en terrasse ou une sortie en plein air, c’est sympa, et ça permet de renouer agréablement avec les autres, avec peu de risques qu’ils perçoivent une odeur (pas de trop grande proximité, espace ouvert…).

Ne gâchez pas votre temps, pensez à vos rêves et à vos projets et réalisez-les ! Plus vous serez à l’aise (avec en plus le suivi des autres conseils), moins vous y penserez et plus le trouble diminuera!

Bonne continuation à chacun d’entre vous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yasrebeuse



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Re: Profitez du beau temps pour réduire votre problème!   Ven 31 Mai - 23:13

Coucou. Jai vraiment suivi le même parcours. Tt ce que tu as vécu je lai vécu. Et en appliquant t conseils c vrai sa marche. Mais je dirais qu'on ne peut pas tjrs les appliquer. La vie est stressante ts les jours car d autres problèmes autour. Je suis encore ds mes études et en fin de parcours encore dc stress multiplie par mille. Je crois kon a pas le choix il faut se forcer aller mieux. Je suis qd même dégoûte moi qui aimait le poisson je me rends compte que chaque fois que jen mange les odeurs augmentent plus le stress en ce moment ét le mvais tps. Grâce à Dieu cela commence à s arranger je serais fixé après les tests. C sur kil ya pas mieux que t conseils ét en plus tu es la preuve vivante kon peut aller mieux ét vivre une vie normale courage les amies. Il faut s accrocher! À bientôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille



Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Profitez du beau temps pour réduire votre problème!   Dim 16 Juin - 20:16

Bonjour Yasrebeuse (et rebonjour à tous)!

Very Happy Merci beaucoup de ton message, cela me fait vraiment plaisir que ces conseils te soient utiles et que tu ailles mieux! Tu as raison, il n'est pas toujours facile d'appliquer tout cela dans le cadre de la vie quotidienne, avec en plus d'autres contraintes ainsi que le stress, mais déjà savoir qu'il existe des moyens d'action efficaces, par exemple avant un rendez-vous important, ça encourage! Ca permet aussi de comprendre que ces odeurs ne sont pas "inhérentes" à vous mais sont juste le résultat de réactions biologiques compréhensibles, et donc sur lesquelles on peut agir. D'autre part, un certain nombre de ces conseils peuvent devenir des habitudes favorables à la santé en général et utiles à tous.


Pour ceux qui passent le test de la trimé, je voulais aussi préciser qu'on peut avoir un problème d'odeur avec ou sans trimé et qu'à mon sens le mécanisme est le même: passage dans le sang de substances odorantes résultant de la mauvaise métabolisation de certains aliments et/ou d'une perméabilité intestinale excessive. Par conséquent, les conseils présentés ici doivent être utiles dans les deux cas, même si dans le cas d'une trimé identifiée le problème provient essentiellement d'acides aminés, donc des protéines (mais si une trimé est détectée vous bénéficierez d'un suivi médical).


Pour résumer tous les conseils donnés, il faut donc se concentrer sur quatre fronts:

- digestion (limiter les aliments mal tolérés, trop acides, trop froids, trop épicés...)
- élimination (éviter la constipation, consommer assez d'eau et de fibres, activité régulière...)
- environnement (limiter les polluants dont les produits ménagers, l'humidité, prendre l'air...)
- détente (éviter le stress et les sources de tension, bien se couvrir quand il fait froid...)

Voilà, très bonne continuation à toi Yasrebeuse pour tes études et tout le reste, ainsi qu'à vous tous! Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
yasrebeuse



Nombre de messages : 18
Date d'inscription : 08/08/2012

MessageSujet: Re: Profitez du beau temps pour réduire votre problème!   Sam 29 Juin - 21:50

Bonsoir à tous,

Digestion, élimination, environnement, tous ce qui vont pas chez moi. Un combat quotidien, heureusement je ne sors pas souvent et je n'ai plus de cours. J'espère qu'avec le temps ça ira...

Dis moi Vanille quand tu as été diasgnostiqué pour la trimé, qu'ont ils dit? Est ce qu'l t ont donné des conseils? Quels dont les aliments qui ont un fort taux de choline? (je sais qu'il y a une liste sur le forum mais incompréhensible pr moi) Quand tu manges du poisson, est ce qu'une odeur de poisson se dégageait de ton corps?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vanille



Nombre de messages : 73
Date d'inscription : 20/05/2012

MessageSujet: Re: Profitez du beau temps pour réduire votre problème!   Dim 15 Sep - 21:31

Bonjour Yasrebeuse (et bonjour à tous),Smile

Désolée, je n'ai pas pu revenir plus tôt sur le forum, mais je ne vous oublie pas!

Pour répondre à ta question, les tests pour la trimé se sont avérés négatifs, donc pas de traitement ni de conseils alimentaires ou autres. Pas d'odeur de poisson non plus donc effectivement je pense qu'il ne s'agit pas d'une trimé, mais je confirme que l'on peut avoir un réel pb d'odeur corporelle sans que ce soit une trimé.

A ce que j'ai compris d'après des articles scientifiques, un problème d'odeur peut être lié:

- à la triméthylaminurie (anomalie métabolique d'origine génétique, pas aussi rare que cela)
- à un trouble hépatique (foie)
- à un trouble rénal

Dans tous les cas, il est souhaitable de passer les examens nécessaires pour savoir si on est atteint d'un de ces troubles et orienter l'attitude à adopter. Il faut quand même savoir qu'un dysfonctionnement léger (par exemple du foie) n'est pas toujours facile à mettre en évidence.

Dans tous les cas aussi, il est indispensable de ne pas surcharger son organisme avec des éléments qu'il a du mal à métaboliser du fait du déficit enzymatique présent dans la trimé et certains pbs hépatiques. Il faut aussi éviter les substances augmentant la perméabilité intestinale (pour limiter le passage des particules malodorantes dans le sang, puis leur élimination sous forme d'odeur corporelle). Donc (rappels):

- éviter alcool, nicotine, excès de sucres, mauvaises graisses, viande rouge...
- limiter gluten et produits laitiers si vous observez une amélioration
- favoriser la digestion en évitant les aliments trop froids, trop acides, trop épicés, les excès de
 fruits ou légumes crus...
- limiter au maximum l'exposition aux produits chimiques (additifs, pesticides, produits ménagers...),
 aux allergènes et aux moisissures (environnement humide, clim, moquette...) et prendre l'air le plus
 possible (nb: moins de polluants et d'allergènes en montagne)
- limiter la prise de médicaments non indispensables, surtout les antibiotiques et les
 anti-inflammatoires (dont l'aspirine), mais d'autres médicaments sont concernés
- limiter le stress et l'épuisement
- favoriser l'élimination rénale et intestinale

Il faut considérer qu'en cas d'odeur corporelle, quelle qu'en soit la cause (trimé ou non), l'organisme à plus de mal à "gérer" et éliminer certaines substances. Il faut donc alléger son travail.

- enfin, si (et seulement si) une trimé vous est diagnostiquée, il vous sera alors conseillé de limiter  
 les aliments riches en choline, entre autres. Attention à ne pas les supprimer de vous-même car si
 vous n'avez pas la trimé ce sera inutile (car ce n'est pas la cause de votre problème) et d'autre
 part ces aliments sont une sources de nutriments indispensables notamment dans le cadre d'une
 grossesse. Donc prenez RDV pour un test (coordonnées des centres auprès d'Orphanet au 0 810
 631 920 (n°azur) depuis la France, ou au +33 156 538 136 depuis l'étranger). Si vous n'avez pas
 cette possibilité, faites un "test maison" en suivant pendant une semaine un régime pauvre en
 oeufs, viandes, pois, poisson... puis la semaine suivante un régime riche en ces aliments et
 voyez si vous observez une différence.

Dans le cas d'une trimé, essayez de voir si vous supportez sans trouble une petite quantité de ces aliments, évitez d'associer plusieurs aliments riches en choline sur une courte période mais espacez leur consommation et mangez les avec des aliments non problématiques et digestes (par exemple du riz), observez pendant combien de temps après consommation d'un aliment riche en choline cette odeur se manifeste... Vos observations vous seront très utiles pour vous adapter, et trouver des parades. Enfin, pour rappel, en cas de trimé, utiliser un savon au PH acide est également conseillé.

Voilà, bon courage à vous tous et ne perdez pas espoir, une fois qu'on a identifié la source du problème ont peut agir dessus. A retenir: dans le cadre de ce problème d'odeur (lié ou non à une trimé), des substances sont mal métabolisées et/ou mal éliminées par l'organisme du fait d'un déficit de celui-ci et/ou d'une surcharge, les composés malodorants passent alors dans le sang et sont éliminés par la perspiration, la transpiration... Tout ce qui peut réduire l'accumulation de ces substances mal "gérées" par l'organisme, soulager le travail du foie et/ou favoriser leur élimination par d'autres voies (urinaire, intestinale...) vous aidera! Et le stress est un élément très important, à ne jamais négliger: il majore les odeurs corporelles et peut même les causer (en augmentant la perméabilité de l'intestin et donc le passage d'éléments indésirables dans le sang. Cette perméabilité intestinale excessive, qui a également d'autres causes dont l'inflammation causée par certains médicaments et aliments, par exemple le gluten, a également d'autres conséquences comme des intolérances alimentaires...).

Bonne continuation à tous, votre problème s'améliorera en suivant ces conseils et en ajoutant le fruit de vos propres observations! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Profitez du beau temps pour réduire votre problème!   

Revenir en haut Aller en bas
 
Profitez du beau temps pour réduire votre problème!
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sous le ciel, il y a un temps pour chaque chose:
» LE BEAU TEMPS VA REVENIR....
» Quel temps pour la semaine prochaine?
» combien de temps pour l'accord sécu ?
» je voudrais savoir le temps pour un diagnostic

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Odeur Corporelle :: Odeur Corporelle-
Sauter vers: